Mini-prêts remboursables en 4 mois : Vers qui se tourner ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En matière de paiement, la mode est aux mini-prêts facilement attribués et remboursables en quelques mensualités.

Dans toutes ces offres, le paiement en 4 fois est souvent proposé et choisi par de nombreux particuliers. Cependant, il devient compliqué de choisir la meilleure offre tant les acteurs sont nombreux et souvent peu connus du grand public.

À voir aussi La « taxe lapin » : Comment le Sénat veut vous faire payer pour vos absences médicales

Les sites de paiement des e-commerces et grands magasins

À l’origine, les paiements simplifiés et remboursables en plusieurs fois sont apparus via les grands magasins, et surtout les grands sites marchands e-commerce comme Amazon, C-Discount et bien d’autres.

En effet, ces types de paiement permettent de développer les ventes en étalant les charges des acheteurs.

De plus, ces facilités de paiement, via des cartes privatives, entraînent une fidélisation de la clientèle, d’où le développement de ces paiements par ces groupes marchands.

À voir aussi 5 dates clés à noter en fin d’année fiscale pour optimiser vos impôts

En règle générale, les frais, de l’ordre de 1,4 à 2,4%, sont calculés sur le montant emprunté.

De temps en temps, il est même possible d’avoir des frais nuls lors d’opérations commerciales spécifiques.

Les mini-prêts ou micro-crédits

Depuis quelques années, de nouveaux organismes financiers se sont lancés sur ce marché du financement simplifié à très court terme.

À voir aussi La transformation des espaces urbains : comment le débarras contribue à la revitalisation des villes françaises

Ces organismes spécialisés disponibles sur internet offrent des solutions de paiement en plusieurs fois, très rapidement et avec des formalités simplifiées.

Être majeur, fournir un RIB et une pièce d’identité, ne pas être fiché Banque de France : ces conditions suffisent pour obtenir un accord et un paiement, si nécessaire, sous 24h !

Quelques sociétés demandent l’accès à l’historique des comptes bancaires pour donner leur accord, mais la plupart travaillent avec des logiciels spécifiques très rapides (la réponse est quasi-immédiate).

À voir aussi Victoire pour les retraites: AGIRC-ARRCO pas touchée en 2024

Les sociétés les plus connues pour le paiement en 4 fois sont Coup de Pouce FLOA BANK, Lydia, Finfrog. Les frais sont généralement calculés en appliquant un taux sur la somme empruntée (les montants varient entre 100€ et 2.500€), taux se situant entre 1 et 4% maximum.

Attention, dans le cas de demande de déblocage de fonds sous 24h, des frais supplémentaires peuvent être appliqués. Ces frais augmentent considérablement le coût de l’opération.

Sites de paiement en 4 fois

Le secteur du paiement différé est en plein essor, et les modes de fonctionnement sont divers. Ainsi trouve-t-on sur internet d’autres solutions de type plateformes de paiement en ligne, qui fournissent leurs services à de nombreux vendeurs.

À voir aussi Retour de la Bronchiolite : l’épidémie gagne le Centre-Val de Loire et le Grand-Est

La plus connue est la société américaine Paypal qui propose le paiement en plusieurs fois sans frais sur des milliers de sites web à travers le monde. La procédure de paiement est simple : lors d’un achat en ligne, le Logo Paypal apparaît et propose le paiement en 4 fois sans frais. Si ce mode de paiement convient à l’acheteur, il lui suffit d’indiquer ses coordonnées de carte bancaire et de valider le règlement par Paypal.

À la suite de Paypal, d’autres sociétés ont intégré ce marché gigantesque lié au e-commerce mondial. On peut noter à ce sujet les Fin-Tech KLARNA, SCALAPAY et CRESH.

Vers qui se tourner ?

Il convient de noter que le paiement en 4 fois est souvent une réponse à un acte d’achat, dont le client souhaite étaler la charge de trésorerie.

Pour le commerçant, cette facilité de paiement est un facteur important de développement de son chiffre d’affaires. En effet, elle permet de réaliser des ventes qui n’auraient pas pu aboutir faute de trésorerie suffisante, voire d’augmenter le budget prévu pour un achat (par exemple, acheter un modèle prémium plutôt que celui de base).

Dans ce contexte, choisir l’organisme va être souvent lié aux organismes proposés par le vendeur, et ceci lorsque l’opération doit être faite rapidement.

Si le client a le temps pour réaliser son opération, il peut alors consulter les offres sur internet : les sites proposent quasiment tous des simulateurs qui permettent de connaître les modalités de déblocage et de remboursement d’une opération.

L’utilisation de plusieurs simulations avec le même montant sur une durée de 4 mois offre normalement au futur acheteur l’information qu’il lui faut pour choisir son offre.

Dernier point : profiter des offres commerciales temporaires de certaines de ces sociétés et la possibilité, quand elle se présente, d’utiliser Paypal.

Réagissez à cet article