Des chèvres abattues pour des cailloux sur un terrain de tennis : le choix de la mairie de Falicon fait polémique !

© Les_am / Envato

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Dans un souci de préserver la sécurité des habitants et des sportifs locaux, la municipalité de Falicon, près de Nice (Alpes-Maritimes, 06) a pris la décision d’abattre des chèvres sauvages qui vivaient sur un terrain situé juste à côté du club de tennis et qui faisaient tombé des cailloux sur les terrains.

Des coups de feu entendus mardi 3 octobre

Mardi 3 octobre dernier, des coups de feu ont été entendus aux environs du chemin de Mont Chauve, dans la commune de Falicon. Cette petite ville voisine de Nice est bien connue pour les controverses liées à la chasse, étant donné que les chasseurs ont le droit d’accéder à 70 % du territoire local.

À voir aussi Comment se forme un dôme de chaleur ?

Toutefois, cette fois-ci, c’est une raison bien différente qui se cache derrière les coups de fusil :

  • le vendredi 29 septembre, la municipalité de Falicon avait lancé un arrêté visant à détruire des chèvres sauvages présentes sur le territoire.
  • cette décision avait été prise en raison des risques que ces animaux représentent pour la sécurité publiques, notamment des sportifs fréquentant le club de tennis municipal.

Des chèvres errantes sur un terrain dangereux

En effet, quatre chèvres sans propriétaire avaient élu domicile depuis plusieurs mois au sommet d’une falaise située non loin des installations du club de tennis. La falaise en question avait déjà été identifiée comme dangereuse et des travaux de renforcement coûteux avaient dû être entrepris, notamment l’installation de filets pour prévenir la chute de pierres.

« Il n’y a pas eu d’accidents, mais elles provoquaient la chute de rochers« , témoigne un habitant. La maire Anaïs Tosel a également réagi à cette situation sur Facebook : « Beaucoup de pierres glissaient ; nous avions déjà rencontré le même problème et pour les mêmes raisons en 2022.« 

À voir aussi Activités et loisirs pour seniors à Toulouse

Aucune autre solution envisageable

Face aux difficultés rencontrées pour capturer ces chèvres sauvages, notamment en raison du relief escarpé ou du manque d’équipement, et en l’absence d’autres solutions possibles, la municipalité a dû se résoudre à organiser une chasse spéciale, sur le modèle de ce qui se fait dans de nombreuses autres communes voisines.

Le directeur sportif du club de tennis n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet auprès du quotidien Nice-Matin.

Une atmosphère tendue au sein du village

Cette situation est le reflet de l’ambiance délétère qui règne actuellement à Falicon, où les moindres problèmes ont tendance à dégénérer en controverses. Selon un conseiller municipal de l’opposition, Lucas La Rosa, « la maire a fait une erreur en ne communiquant pas en amont et en informant les citoyens, de manière à éviter toute polémique ».

À voir aussi Les spécificités des contrats de mutuelle pour les indépendants

La municipalité face aux critiques des habitants

Certains habitants estiment en effet que l’élimination des chèvres sauvages a été un acte disproportionné, et ils reprochent par ailleurs à la municipalité de ne pas avoir suffisamment communiqué sur cette décision.

Toutefois, la préservation de la sécurité publique reste une priorité inégalable pour le maire, qui insiste sur le fait que la prise de cette décision n’a pas été simple : « étant donné que les chèvres étaient situées sur un terrain dangereux et qu’aucune solution technique alternative n’était envisageable, nous avons dû choisir la seule option possible pour garantir la sécurité des utilisateurs du club de tennis et des riverains. »

Un problème fréquent dans la région ?

Falicon n’est pas la première commune à faire face au problème des chèvres sauvages errantes. Plusieurs autres communes alentours ont déjà dû prendre des mesures similaires ces dernières années pour préserver la sécurité de leurs habitants.

À voir aussi Comment analyser le marché local pour une implantation de franchise réussie

Ainsi, même si cet événement a suscité l’incompréhension et la colère de certains habitants de Falicon, il reflète une réalité à laquelle de nombreuses collectivités doivent faire face régulièrement afin de préserver la sécurité de tous.

Réagissez à cet article