Victoire pour les retraites: AGIRC-ARRCO pas touchée en 2024

© envato©

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Selon les informations révélées par le groupe Liot, Matignon aurait accepté de renoncer définitivement à puiser dans le fonds de pension complémentaire Agirc-Arcco afin d’obtenir l’abstention du groupe indépendant lors du vote sur le projet de loi de fin de gestion. Le gouvernement aurait satisfait deux principales revendications du groupe, la première étant cette renonciation.

Cependant, il semble que cette initiative ne soit pas définitivement abandonnée car le gouvernement compte sur une nouvelle négociation entre partenaires sociaux et annonce renoncer à cette déduction dans un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

À voir aussi Activités et loisirs pour seniors à Toulouse

La réforme des retraites et les économies envisagées pour les régimes complémentaires

retraite apprenant bonne nouvelle pour leur retraite

Olivier Dussopt, ministre du Travail, a déclaré que la réforme des retraites prévoyait d’économiser de l’argent en relevant l’âge légal de la retraite de 62 à 64 ans et permettrait de réaliser des économies au profit des régimes de retraite complémentaires. Cette mesure vise également à encourager la participation au fonds de pension Agirc-Arcco. Sophie Binet, représentante de la CGT, a dénoncé cette « double peine » infligée aux salariés du secteur privé : leur demandant de travailler deux années supplémentaires et réduisant leurs réserves de retraite.

Ainsi, fin octobre, le ministre délégué au Compte public Thomas Cazenave a indiqué que, pour le moment, aucun prélèvement n’est effectué sur Agirc-Arrco, mais que le gouvernement maintient la pression sur les partenaires sociaux pour qu’une partie des excédents issus des pensions complémentaires finance une augmentation des petites pensions dans le régime général.

Quel impact sur le vote du groupe Liot ?

Ces concessions de l’exécutif visent à obtenir l’abstention du groupe Liot lors du vote sur le projet de loi de fin de gestion. Bien que les déclarations du groupe indiquent qu’ils s’abstiendront, il reste à voir si ces engagements seront respectés et si d’autres revendications pourraient encore émerger lors des discussions sur le texte.

À voir aussi Les spécificités des contrats de mutuelle pour les indépendants

Il est crucial que tous les acteurs continuent à travailler ensemble pour trouver un équilibre qui réponde aux besoins de financement du système de retraite et aux préoccupations légitimes des salariés et partenaires sociaux au sujet du maintien de leurs réserves de retraite complémentaires et des autres avantages liés à leur situation professionnelle.

Réagissez à cet article