Pêche au chalut ou pêche traditionnelle ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les pêcheurs ont recours à des techniques de pêche différentes selon le type de poissons pêchés notamment. Les méthodes ancestrales sont toujours d’actualité et continuent de satisfaire la demande avec la même efficacité. Cependant, la pêche artisanale est parfois alternée avec la pêche au chalut, dont les résultats sont tout aussi satisfaisants. Que retenir de ces deux modes de pêche ?

La pêche traditionnelle

Bien qu’il puisse avoir des similitudes notamment au niveau des outils utilisés, les techniques de pêche traditionnelle varient en fonction des pays ou des régions. Par exemple la méthode traditionnelle mauritanienne, parfaitement valorisée par Yahya Pêche, n’est pas nécessairement celle que l’on emploie dans d’autres pays. Néanmoins, toutes les techniques ont en commun l’usage des filets, un équipement indispensable dans la pêche.

À voir aussi Comment se forme un dôme de chaleur ?

La pêche artisanale se distingue par la longueur et la taille des embarcations. Ce sont généralement des bateaux qui ne permettent pas aux pêcheurs traditionnels de trop s’éloigner de la rive, ni même de partir en haute mer. Ce sont des bateaux moins énergivores. Pour ce qui est de l’équipage, le nombre des pêcheurs varie entre 10 et 16 hommes. Il faut noter que ce mode de pêche est essentiellement manuel.

De la capture à la distribution en passant par la transformation des produits, la pêche traditionnelle se démarque en effet par une forte sollicitation de la main-d’œuvre.

En ce qui concerne la pêche des poissons, les méthodes sont très diversifiées. Par exemple, les petits pêcheurs, dans certains pays, peuvent choisir de lancer le filet épervier depuis la rive ou depuis leur embarcation. S’il n’est pas lancé, le filet du pêcheur artisanal peut être fixé. L’intelligence de savoir cibler les espèces disponibles permet de déterminer la technique à employer pour être efficace.

À voir aussi Bonus réparation textile: comment fonctionne cette nouvelle subvention ?

Il est reconnu que les méthodes de la pêche artisanale sont favorables à la protection de l’environnement. Elles sont respectueuses de la faune aquatique et jouent de ce fait un grand rôle dans le maintien de la sécurité alimentaire mondiale.

pêche au chalut ; pêche traditionnelle ; quelle méthode de pêche choisir ?

La méthode de la pêche au chalut

En dépit des critiques, la pêche au chalut continue d’être pratiquée, car il y a du positif dans l’utilisation de ces filets en forme d’entonnoir. Dans un premier temps, l’utilisation d’un chalut suppose que la capture est réalisée en haute mer : on parle d’ailleurs de chalut de fond. Les navires qui portent ces filets sont des engins capables de partir plusieurs jours.

À voir aussi Des chèvres abattues pour des cailloux sur un terrain de tennis : le choix de la mairie de Falicon fait polémique !

Le recours au chalut s’explique généralement par la pression de la demande. Parfois il est question de trouver des espèces qui vivent plus loin de la côte. Cette technique permet effectivement de capturer une plus grande quantité de poissons en peu de temps. Le rendement est meilleur lorsque des chaluts jumeaux sont accrochés au navire. La sole, la baudroie, la langoustine sont par exemple des espèces qui vivent sur le fond ou à proximité. Les capturer devient plus facile grâce au chalut.

Réagissez à cet article