Écologie : quand le made in France s’impose

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Ces dernières décennies, l’écologie a pris une place prépondérante dans tous les échanges mondiaux. La protection de l’environnement induit une consommation plus consciente et plus régulée. Chaque pays travaille ainsi à valoriser ses ressources, mais surtout à les préserver. Le label bio est de fait considéré par beaucoup comme le futur de la consommation. Grâce au made in France, le pays compte bien s’imposer.

Un petit tour d’horizon sur le consommons local

Si tout le monde connaît le made in China, c’est bien parce que le pays a inondé de ses produits le monde entier. Une stratégie que beaucoup d’autres, à l’instar de la France, veulent copier. Cela afin de favoriser leurs fabricants locaux, mais également de devenir une référence à l’internationale.

À voir aussi La « taxe lapin » : Comment le Sénat veut vous faire payer pour vos absences médicales

Pour mener à bien cette stratégie, il s’agit de stimuler la production locale et de la vulgariser. Une vulgarisation qui ne peut se faire sans une présence numérique sérieuse. En d’autres termes, il faut une active implication des plateformes vendant le made in France. Ces plateformes sont soit spécialisées dans la vente d’articles spécifiques à un secteur, soit généralistes comme Frach.fr qui propose des produits 100% made in France.

Le made in France s’illustre en Europe, surtout par son désir de proposer des produits respectueux de l’environnement et labellisés bio. Cette politique met l’écologie au premier plan dans l’exploitation qui est faite de l’environnement. Pour beaucoup, ce choix de ne consommer que du bio est une solution écologique aux divers problèmes socio-économiques et climatiques. Comment le made in France peut sauver l’écologie ?

made in France

À voir aussi 5 dates clés à noter en fin d’année fiscale pour optimiser vos impôts

Pourquoi choisir le made in France ?

La France est considérée comme l’une des plus grandes puissances du monde. Pourtant, bon nombre des produits utilisés chaque jour dans le pays sont de fabrication étrangère. Une situation qui, pendant de longues décennies, a mis à mal les finances des petits producteurs. De plus, les nombreux rapports publiés ces dernières années sur les grands groupes sont accablants. Ils font état de conditions de production catastrophiques, de baisse de la qualité au profit de la quantité, etc.

Cet ensemble de choses a décidé la France à miser sur ses producteurs locaux. De plus, les consommateurs, plus soucieux de l’écologie, préfèrent désormais vérifier la provenance des produits qu’ils achètent. Un choix que les marketplaces spécialisées dans le made in France ont compris. Cette nouvelle vision permet une plus large visibilité aux fabricants français, et leur permet également d’être plus à l’écoute de leurs clients.

Le made in France s’inscrit désormais dans tous les secteurs. Il est aujourd’hui possible de manger, s’équiper ou se meubler français en un seul clic. Les fabricants, quant à eux, font plus attention à l’exploitation des matières premières pour faire de leurs entreprises des sociétés écocitoyennes. Le made in France est, chaque année, beaucoup plus fourni en produits. On en retrouve aussi bien des communs que des originaux. Ils gagnent du terrain dans les grandes surfaces. Néanmoins pour trouver rapidement ce que l’on cherche et bénéficier d’un service client au cas par cas, les boutiques en ligne sont les plus recommandées.

À voir aussi Bonus réparation textile: comment fonctionne cette nouvelle subvention ?

L’écologie et le made in France

Grâce à l’écologie, on sait que chaque vie dans la biodiversité compte et doit être protégée. Nos interactions avec la nature ont évoluées. S’il est toujours question d’exploitation de l’environnement, la donne a cependant changée. L’écologie est désormais source d’emplois à tous les niveaux, mais est également perçue comme le meilleur moyen de sauver la planète.

Si le made in France s’impose à tous, il permet également de se détourner, au moins en partie, de la surexploitation industrielle. Le but est de revenir à des méthodes et habitudes plus saines. On peut notamment citer divers produits made in France qui sont des produits du terroir et qui font la fierté des Français. Parmi eux :

  • les différents types de fromage,
  • le vin,
  • le champagne,
  • le miel,
  • les olives et ses dérivés,

Nous avons également des produits artisanaux (faits main) qui réussissent à décrocher leurs lettres de noblesse comme :

À voir aussi La transformation des espaces urbains : comment le débarras contribue à la revitalisation des villes françaises
  • les meubles,
  • les cosmétiques,
  • les œuvres d’art.

Tous ces produits suivent un processus de fabrication strict qui répond aux normes et aux exigences des consommateurs européens. Les e-commerces qui les proposent au grand public fournissent des informations importantes (provenance et conditions de production). Grâce à cela, chaque français a l’esprit plus tranquille. Il sait exactement ce qu’il achète et à qui il l’achète.

La route est encore longue avant que les grands groupes ne puissent définitivement intégrer cette manière de faire dans leur fonctionnement. Toutefois, l’espoir est permis. En attendant le made in France continue son bout de chemin. Chaque fois qu’un Français se procure un produit made in France, c’est le pays des lumières qui gagne.

Réagissez à cet article