Mort d’un proche : comment rendre hommage ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Lorsque vous perdez un être cher, il faut pouvoir lui rendre un bel hommage en l’accompagnant dans sa dernière demeure. Plusieurs démarches permettent de faire ses adieux au défunt dans le respect de sa mémoire, à commencer par le choix de la pierre tombale.

La pierre tombale : bien la choisir, pour rendre un bel hommage

La traditionnelle pierre tombale reste incontournable pour nous aider à célébrer nos morts avec respect et émotion. Monument funéraire au cœur des obsèques, elle sait émouvoir un proche, un parent ou un ami qui rend visite au défunt des mois ou des années après (anniversaire de décès, Toussaint, etc.).

À voir aussi Activités et loisirs pour seniors à Toulouse

Connue pour protéger le défunt d’éventuelles agressions extérieures, elle représente aussi l’une des meilleures façons de l’honorer. Pour choisir une pierre tombale aussi digne qu’élégante, vous pouvez découvrir Funego et ses tombes personnalisées. Chez ce type de spécialiste des monuments funéraires personnalisés, on recherche à la fois la résistance et l’esthétisme. Le granit et le marbre sont à ce titre des matériaux parfaits pour tailler une pierre tombale.

Pensez par ailleurs à une stèle, avec un message particulier rappelant les valeurs prônées par le défunt de son vivant, ou simplement un petit mot poétique le concernant. La pierre tombale étant personnalisable, vous pourrez par exemple choisir d’honorer sa mémoire avec une peinture de son artiste préféré. En plus de ses noms et prénoms, de sa date de naissance et de la date du décès, des ornements sur la pierre permettront également de démarquer la tombe et d’offrir un bel hommage à la personne aimée.

Préparez un discours en l’honneur du défunt

L’éloge funèbre constitue un moyen unique et personnel de rendre hommage à un mort. Un bon discours qui raconte la personne qu’il a été (ses qualités, ses valeurs, etc.) reste un instant de forte émotion lors de la cérémonie. Le récit des moments passés avec le défunt enrichit le discours et le rend plus touchant. Toutefois, il convient de bien le préparer.

À voir aussi Les spécificités des contrats de mutuelle pour les indépendants

pierre tombale ; monument funéraire

En effet, compte tenu de la douleur, il peut être difficile de trouver les mots justes pour raconter le vécu du défunt. Pour ce faire, une petite préparation est nécessaire avant ce moment spécial. Il est bon de prendre note, sur un brouillon, d’un maximum d’informations concernant le défunt. Vous ne vous souviendrez probablement pas de tous les détails pendant la rédaction du discours à proprement parler. Ce préalable peut donc vous permettre de garder à l’esprit les éléments à faire ressortir durant le discours.

Vous pouvez également discuter avec d’autres personnes qui, comme vous, ont connu le défunt. Demandez-leur ce qu’elles appréciaient le plus chez lui, comment elles le présenteraient en quelques mots, etc. Vous obtiendrez des précisions qui pourraient s’avérer utiles pour la rédaction d’un éloge funèbre émouvant.

À voir aussi Comment analyser le marché local pour une implantation de franchise réussie

Jouez une musique adaptée lors de la cérémonie d’obsèques

Au moment de dire adieu à un proche disparu, la musique peut particulièrement impacter les émotions ressenties. La musique permet de transmettre les messages qui ont été ou qui sont difficiles à véhiculer par les mots. Une mélodie, adaptée au contexte, permet de se recueillir et d’honorer un être cher dans un certain silence intérieur. Il est possible aussi d’associer la lecture de textes à la mélodie.

Jouée au début ou à la fin de la cérémonie, la musique fait naître de nombreux sentiments lors des obsèques ; bien choisie, elle peut en effet faciliter le recueillement et éveiller des souvenirs d’événements vécus en compagnie du défunt. Elle peut être accompagnée d’images (photos ou vidéos) du défunt, provenant de moments agréables passés en sa compagnie. Les photos et vidéos seront un excellent complément à l’éloge funèbre.

Réagissez à cet article