Quels sont les quartiers chauds à Toulouse ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Rêvez-vous de vous installer à Toulouse ? Ou voulez-vous visiter la ville pour une courte période ? Toulouse est une ville dynamique et conviviale. Habiter Toulouse peut devenir une bonne ou mauvaise aventure. Cela dépend du quartier dans lequel vous vous installez. Découvrez quels sont les quartiers chauds de Toulouse.

Tout savoir pour un investissement locatif à Toulouse


Si vous lisez ces lignes, peut-être cherchez vous des pistes de réflexion afin de réaliser un investissement locatif rentable à Toulouse. Eviter les quartiers chauds est un premier pas important. Mais reste maintenant à savoir quels quartiers envisager en priorité. Cliquez sur ce lien pour réussir votre investissement locatif à Toulouse. Ici, tout est expliqué dans les grandes lignes et en détail afin d’être certain de ne pas se tromper. 
Quel quartier choisir selon ses besoins, faut-il envisager ou non d’investir en centre-ville, les logements étudiants sont-ils rentables à Toulouse, quels sont les tarifs en vigueur actuellement en ville et alentour, quel rendement locatif peut-on raisonnablement envisager, les choses ont-elles évolué depuis la loi Pinel…. ?
Vous le voyez, sur le site en lien, aucune question n’est laissée sans réponse. Un guide complet vous est fourni, ainsi que des explications en lien avec les principaux quartiers de la ville à envisager pour un investissement locatif. Chaque quartier préférentiel dispose de son propre programme d’investissement locatif dans le neuf… Les possibilités sont nombreuses ! Il faut dire que Toulouse reste l’une des villes les plus intéressantes à ce niveau depuis un bon moment. 

À voir aussi Activités et loisirs pour seniors à Toulouse

Les quartiers chauds de Toulouse

Il est vrai que Toulouse est une ville sympathique et un pôle culturel très riche. La région regorge de beaux bâtiments et de fantastiques balades. Cependant, il existe bien quelques quartiers dits chauds qui sont à éviter.

Le Grand Mirail (Reynerie-Bellefontaine-Faourette-Bagatelle-Bordelongue)

Il est un quartier animé et sensible, sûrement le plus réputé. Les habitants sont majoritairement des personnes en difficultés. Il se caractérise aussi par son fort taux de jeunesse et de chômage. Pour certaines personnes, il se présente comme un ghetto en état de siège. En effet, c’est un quartier avec une mauvaise réputation. Entre vols, terrorisme, trafic de drogue et agressions, le Grand Mirail n’est pas un quartier sécurisé.

Empalot

Empalot est un quartier populaire par essence. Il se distingue par sa vie associative très active. Les chômeurs et les familles monoparentales sont en grand nombre. Il est un quartier listé parmi ceux à éviter de Toulouse à cause des pratiques illégales qui y règnent.

À voir aussi Les spécificités des contrats de mutuelle pour les indépendants

Les Izards

C’est un quartier qui renferme beaucoup de dealers. En effet, les trafiquants de drogue mènent la vie dure à de nombreux locataires. Ce sont les trafiquants qui dictent leurs lois dans le quartier. Certains parmi eux sont encore mineurs, mais pour autant, ils font partie de ceux qui font leurs lois. Les trafiques de drogue s’y déroulent jour et nuit.

Bourbaki

Quartier discret au départ, Bourbaki se trouve désormais au cœur des trafics de drogue. Ce quartier a été identifié comme la base arrière du trafic de drogue. Quartier où la vie quotidienne minée par un réseau de trafic est basée sur la menace, la terreur et la loi du silence. Il est même arrivé des échanges de coups déclenchés par une guerre de territoire. Bourbaki qui attirait sur lui tous les feux des projecteurs est classé aujourd’hui comme une zone sensible.

Ginestous

Ginestous est vue comme un quartier résidentiel de la ville de Toulouse situé au nord. Cependant, il a été au centre d’un grand réseau de cannabis. En effet, ce quartier abritait un réseau clandestin de dealers de cannabis. En pleine ville, il avait été retrouvé environ 1200 pieds de cannabis d’une valeur d’un million d’euros. Ce qui montre que la délinquance et l’insécurité se cachent dans le décor.

À voir aussi Comment analyser le marché local pour une implantation de franchise réussie

En conclusion

Tous les quartiers cités ci-dessus sont des zones sensibles de Toulouse. Ce sont des quartiers où existent de grandes difficultés sociales, le chômage et la délinquance. Certains d’entre eux ne sont fréquentables qu’en journée. En effet, après 18h, se retrouver dehors dans ces quartiers devient dangereux. Et d’autres ne sont fréquentables ni en journée, ni en soirée. Sinon, vous pourrez vous retrouver en pleine guerre de clans ou fusillade. Prenez donc garde lorsque vous séjournez dans la région.

Réagissez à cet article