Saut en parachute : quelles sont les conditions optimales ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le saut en parachute est dans la to-do list de nombreuses personnes, adeptes de sensations fortes. Si vous aussi vous souhaitez vivre cette expérience unique, il est nécessaire de bien vous préparer. En effet, certaines conditions sont à respecter scrupuleusement lorsque l’on pratique des sports extrêmes comme le saut en parachute. Afin de profiter pleinement de votre premier saut, voici quelques conseils à suivre.

Découvrez le saut en parachute avec des professionnels

Bien évidemment, seuls les professionnels sont en mesure de déterminer si les conditions sont optimales pour réaliser le saut. Vous devez ainsi, avant toute chose, vous fier à vos moniteurs. Comme le précise le site Passionchutelibre.com, seuls les moniteurs professionnels sont aptes à juger des conditions adéquates à la pratique du saut en parachute. Il faut ainsi se référer à leurs décisions.

À voir aussi Évasion de dernière minute : les meilleures destinations pour un week-end en juin

En tant que futur parachutiste, vous devez toujours passer par une école de parachutisme. Vous pouvez obtenir plus de renseignements en consultant les différents sites et prendre rendez-vous en ligne. Notez toutefois que la date fixée peut toujours être reportée, selon les conditions météorologiques. En effet, les baptêmes de saut en parachute ont besoin d’une météo favorable pour effectuer cette activité en toute sécurité.

conditions-parachute

Profitez de conditions météorologies idéales pour votre saut

Comme aucun avion ne décolle par mauvais temps, aucun saut en parachute ne peut être fait dans de telles conditions. La vitesse du vent, les nuages et la pluie vont conditionner la possibilité ou non de sauter en parachute.

Le vent

Pour faire du saut en parachute, le vent doit être inférieur à 35 km/h. Dans l’idéal, il ne doit pas battre en rafale, car il peut créer des vents tournants. Les moniteurs vont également tenir compte du gradient de vent, indispensable pour préparer l’atterrissage. C’est la différence de la vitesse du vent entre deux altitudes différentes.

À voir aussi Comment raviver votre créativité ?

La visibilité

La visibilité est une autre condition indispensable pour un saut en parachute. En effet, il faut un minimum de visibilité (3 à 4 km, brume faible) pour que l’avion puisse décoller et atterrir en toute sécurité. Ainsi, s’il y a trop de brouillard ou si les nuages sont trop bas, le saut en parachute ne sera pas possible. Notez que s’il y a trop de nuages en dessous de 3000 mètres, votre saut peut en être affecté.

La pluie

Pour assurer votre sécurité et garantir une expérience optimale, le saut en parachute ne peut pas être pratiqué s’il pleut. En effet, imaginez à quel point un saut à 200 km/h sous la pluie est désagréable. Si jamais il pleut le jour J, la séance peut être reportée, ou bien le moniteur peut vous demander d’attendre que le temps s’éclaircisse un peu.

Quelle est la meilleure saison pour le parachutisme ?

Comme la météo dépend essentiellement de la saison, il y a des périodes de l’année plus propices à la pratique de ce sport extrême. En général, nous avons tendance à penser que l’été est le meilleur moment pour faire des sauts en parachute. Toutefois, dans la pratique, les mois de mars, avril, octobre et novembre sont aussi des moments idéals. En effet, les conditions de visibilité sont optimales à ces périodes de l’année.

À voir aussi Louez un chalet pour le prochain Nouvel An !

Par ailleurs, sans les brumes causées par la chaleur de l’été, la vision ainsi que les vidéos du saut seront beaucoup plus belles. Il est vrai que durant ces mois, la température peut être plus basse. Aussi, pensez à mettre une paire de gants et un pull sous votre combinaison de saut.

Quel est le poids maximum pour sauter en parachute ?

Faire du saut en parachute est aussi conditionné par le poids. Chaque centre de parachutisme définit la limite. Cependant, elle est généralement fixée autour de 90 kilos. Nous vous conseillons ainsi de vous renseigner auprès du centre et/ou du moniteur avec lequel vous voulez réaliser un saut en parachute en tandem. En effet, le poids maximum fixé peut parfois être légèrement plus élevé, jusqu’à 95 ou 100 kg.

Mis à part le poids, la souplesse est un autre facteur qui est pris en compte dans le saut en parachute. En effet, il faut que la personne puisse lever les jambes pendant quelques secondes avant d’atterrir pour permettre à son moniteur de poser les pieds à terre. Bien entendu, il faut que la personne ait un bon état de santé, en général.

À voir aussi Les meilleurs concerts à venir

À quel âge peut-on faire un saut en parachute ?

Contrairement au poids, il n’y a pas de limite fixée en ce qui concerne l’âge maximum. Si vous prévoyez de faire du parachute après la retraite, sachez que ce ne sera pas trop tard. Bien entendu, il faut respecter les conditions en lien avec le poids et il faut avoir une bonne forme physique.

Pour l’âge minimum, les enfants vont devoir attendre l’âge de 15 ans pour pouvoir découvrir le parachutisme en tandem. À cet âge, il faut faire le saut en parachute en présence des parents ou se munir d’une autorisation parentale dûment signée.

image-conditions-parachute-optimales

Comment se déroule le baptême de saut en parachute ?

Le jour J, vous devez vous rendre sur l’aérodrome pour remplir les documents administratifs nécessaires, notamment un certificat médical. Ensuite, vous allez recevoir un briefing clair sur le saut en parachute par des moniteurs.

À voir aussi Les activités de loisirs à faire en solitude

Ces derniers vont vous expliquer les règles de base concernant la sortie, les caractéristiques du matériel et de l’équipement, ainsi que la conduite à tenir tout au long de l’expérience. Tout vous sera expliqué en détail, de la montée dans l’avion à l’atterrissage sous voile en passant par la chute libre et l’ouverture du parachute.

Si les conditions sont favorables, vous allez embarquer dans l’avion. Il faut quelques minutes pour atteindre les 4000 mètres de hauteur nécessaires à la découverte de la chute libre. Puis, arrivé à l’altitude, vous allez faire environ 50 secondes de chute libre à une vitesse d’à peu près 200 km/H. Ensuite, l’instructeur du tandem va déclencher son parachute, à 1500 mètres environ du sol. À ce moment-là, vous disposerez de quelques minutes pour profiter du paysage ou piloter la voile du parachute avant l’atterrissage.

Réagissez à cet article