E-commerce : la logistique au cœur des défis environnementaux

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Ces dernières années, le monde de l’e-commerce a connu un succès fulgurant. Il ne cesse en effet de se développer de manière constante année après année. Avec la crise sanitaire, cette tendance s’est renforcée de manière encore plus significative. Cette activité a malheureusement des impacts sur l’environnement, surtout au niveau de l’émission de gaz à effet de serre. Le secteur de l’e-commerce se retrouve donc actuellement face à des défis environnementaux à relever. Pour y faire face, la réactivité et l’adaptabilité du logisticien sont primordiales.

E-commerce : un nouveau mode de consommation impactant l’environnement

La hausse du volume de livraison personnelle est due à l’explosion de l’e-commerce sur le marché. Avec les marketplaces et l’e-commerce, la livraison à domicile est devenue de plus en plus courante pour les consommateurs, d’où l’importance de la logistique e-commerce pour assurer le délai d’acheminement et la satisfaction des clients. Elle doit notamment optimiser la préparation, l’étape de l’emballage et l’expédition des commandes.

À voir aussi Comment mener un entretien d’embauche qui vous fera gagner du temps ?

L’augmentation du fret et des déplacements urbains accentue diverses problématiques environnementales, si on ne cite que les problèmes de congestion routière et les impacts sur la santé avec la pollution que cela engendre.

Certaines études réalisées par l’UE ont effectivement constaté que concernant l’émission de gaz à effets de serre, 55 % de la pollution est causée par les transports de marchandises. Cela est en partie dû au fait que 40 % de ces transports doivent être effectués en centre-ville. D’ailleurs, il a aussi été constaté que les véhicules de fret urbain représentent entre 6 et 18 % du transport en centre-ville, ce qui serait à l’origine de 21 % des émissions de CO2.

logistique e-commerce écoresponsable

À voir aussi Comment développer son entreprise ?

Logistique e-commerce : un long parcours et des dispositifs énergivores

Le long parcours d’un produit pour arriver à son destinataire et les dispositifs utilisés sont très énergivores. Ils ne sont donc pas forcément respectueux de l’environnement. Pour le sourcing des produits, avec la mondialisation, les e-commerces doivent s’aligner sur le marché et proposer des produits à bas prix pour se démarquer de la concurrence. Alors pour pouvoir rester compétitifs, ils doivent s’approvisionner dans des pays à faibles coûts de main-d’œuvre. Pour cela, les marchandises doivent donc parcourir de grandes distances, par voie terrestre, maritime ou même aérienne.

Pour être présent sur la toile, les sites e-commerce doivent nécessairement être hébergés sur le cloud. Pour stocker un gros volume de données, les datacenters ont besoin d’être refroidis, ce qui entraîne la consommation d’environ 20 % de l’électricité mondiale, selon certaines études.

Le stockage des produits en e-commerce peut aussi impacter l’environnement. Cela s’explique par les unités de stockage et les entrepôts des acteurs en e-commerce, afin d’assurer le délai de livraison des marchandises. L’utilisation de ces espaces de stockage permet d’optimiser au mieux le temps d’acheminement d’un produit. L’entrepôt représente en général entre 15 à 20 % de l’immobilier logistique, sans oublier qu’un espace de stockage d’un e-commerce peut aller jusqu’à 60 000 m².

À voir aussi Comment gérer ses finances ?

L’emballage des commandes a également de gros impacts sur l’environnement. En 2018, plus de 550 millions de colis ont été expédiés par les acteurs du e-commerce en France. Cela représente environ 137 000 tonnes de déchets, et seulement 65 % de ces derniers peuvent être correctement recyclés. Il ne faut pas oublier les suremballages, souvent réalisés par les acteurs du e-commerce pour protéger leurs produits, et afin de normaliser la taille des colis.

Au niveau de la livraison et de l’expédition des colis, les e-commerces souhaitent évidemment tenir leurs engagements en délai de livraison. Cela fait qu’ils doivent disposer de camions pour assurer les livraisons. Ces derniers doivent quitter l’entrepôt à des heures fixes, qu’ils soient pleins ou non. Qui plus est, 20 % des livraisons n’aboutissent pas toujours au premier passage, et nécessitent donc un nouveau déplacement. Cela entraîne alors une source de pollution supplémentaire.

Dans le monde de l’e-commerce, les flux de retour des commandes ont également des impacts sur l’environnement. Les consommateurs disposent de 14 jours de réflexion pour garder ou renvoyer un article acheté en ligne. Ils peuvent, le cas échéant, retourner le produit et bénéficier d’un remboursement intégral. Les e-commerces impriment des étiquettes de retour qu’ils placent en général dans le colis. En France, 24 % des colis font l’objet d’un retour, ce qui implique une nouvelle expédition d’un autre produit pour un échange.

À voir aussi Comment gérer sa comptabilité ?

Comment faire pour limiter les impacts environnementaux du secteur du e-commerce ?

Pour limiter les impacts environnementaux des sites e-commerce, il devient important de réduire la consommation énergétique, de passer en supply-chain verte, etc. Pour ce faire, des changements organisationnels s’imposent.

Les acteurs de l’e-commerce doivent donc mettre en place un traitement écoresponsable pour leurs produits. Les produits locaux, durables, réparables, recyclables et reconditionnés sont de ce fait à favoriser.

défis environnement logistique e-commerce

À voir aussi Comment trouver des clients ?

Il devient également crucial dans l’e-commerce d’améliorer la présentation de l’assortiment. Cette solution permet de baisser les flux de retour. Une information claire et précise sur le produit peut limiter les erreurs de commande.

Les opérateurs de l’e-commerce doivent proposer des systèmes de livraison écoresponsable. Il vous est par exemple possible de privilégier les camions de livraison hybrides, ou encore opter pour des moyens de transport à l’éthanol, au colza, à l’hydrogène ou encore au gaz naturel. Pour la livraison en péri-urbain ou urbain, les coursiers à vélo sont recommandés. Non seulement ils sont plus rapides, mais sont aussi très prisés pour leur impact écologique neutre et leur coût moins onéreux.

Il faut également mettre fin au suremballage. Si cette solution permet d’optimiser au mieux la taille d’un colis, il est primordial de privilégier les emballages de colis réutilisables et recyclables. Il faut porter une attention particulière à l’emballage des produits, en choisissant des emballages autres que le carton, comme les colis pochettes consignées. Pour cela, il faut étudier les matériaux utilisés, choisir la bonne taille et la forme adéquate pour chaque produit. Cette solution permet de limiter au mieux la quantité d’emballage, mais également d’optimiser le remplissage de vos véhicules de transport.

Les acteurs du marché de l’e-commerce peuvent parfaitement compenser l’impact carbone de leur activité. Pour cela, ils peuvent soutenir et investir dans des projets respectueux et bons pour l’environnement.

Réagissez à cet article