Le SMIC en Suisse passe à 4000€ et reste en tête

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Pour survivre et surtout subvenir aux besoins du quotidien (se loger, se vêtir, se nourrir, se soigner), il est fixé un salaire minimum qui peut varier selon chaque pays. Cette variation prend généralement en compte le niveau de vie de la population. Depuis le 17 octobre, le SMIC Suisse a connu une hausse qui étonne encore plus d’un. Si par le passé, cette réforme a déjà été à deux reprises refusée par les conseils du parlement, elle a été enfin approuvée.

Un combat syndical

La Suisse fait partie des pays où le niveau de vie coûte relativement cher. Et pour cela, il faut un SMIC raisonnable pour permettre aux populations de subvenir convenablement à leurs besoins. À ce propos, les syndicats ont fait des propositions de textes visant à rehausser le niveau de vie de la population, surtout en cette période critique où la crise sanitaire sévit (2020).

À voir aussi Les meilleures bières locales en Allemagne à déguster pendant l’Euro 2024 (c’est un prétexte !)

Si on se réfère aux textes soumis par les syndicats, il en ressort que la rémunération horaire est fixée à 23 francs suisses.  Ce qui équivaut à 22,50 euros, une valeur deux fois plus élevée que celle fixée en France.  En effet, le SMIC horaire brut en France est de 10,15 euros. On comptabilise donc mensuellement en France un SMIC mensuel de 1539, 42 euros contre 4000 euros en Suisse. Cette décision a d’ailleurs été saluée de tous en raison de la rationalité dont ont fait preuve les électeurs.

Une augmentation du SMIC Suisse liée à la crise sanitaire

La crise sanitaire a permis de se rendre à l’évidence de l’effectif considérable des travailleurs pauvres suisses qui ne vivent que des services exécutés pour le compte des établissements bancaires ou des hôtels de luxe.  Depuis la crise sanitaire, on peut dénombrer près de trente mille salariés pauvres qui n’ont pas eu d’autres alternatives que d’opter pour l’aide alimentaire. La réforme du SMIC Suisse constitue donc un réel soulagement à leur égard.

Une réelle opportunité pour les transfrontaliers

Chaque jour, près de 300 000 Français se déplacent de la France vers la Suisse dans le but de travailler. L’augmentation du SMIC Suisse se présente comme une réelle aubaine quand on prend en compte la cherté de la vie par rapport à la France. Le coût de la vie en Suisse est de 64% plus élevé que celui de la France. Cependant, il faut garder à l’esprit que les transfrontaliers paient l’essentiel de leurs impôts en Suisse. Ces derniers représentent d’ailleurs environ quarante pour cent de ce qu’ils pourraient gagner.

À voir aussi Trouver l’équilibre entre indépendance et sécurité professionnelle

Réagissez à cet article