Découvrez notre comparatif du coût du kWh par type d’énergie

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le bois, le gaz, l’électricité, etc., toutes ces énergies qu’on utilise tous les jours et qu’on paye plus ou moins cher. Leurs prix sont très différents, certaines énergies coûtent le double ou le triple si on les compare à d’autres énergies.

Selon l’utilisation de chaque énergie et le type de logement, il y a certaines énergies à privilégier en termes de coût du kWh. Alors quel est le prix des différentes énergies ? Quelle est l’énergie la moins chère ? Focus !

À voir aussi Activités et loisirs pour seniors à Toulouse

Comparatif du coût du kWh par type d’énergie

Le prix de l’installation et de l’entretien des énergies varie d’une énergie à une autre. Cependant, si vous souhaitez calculer le coût des différentes énergies pour votre logement, voici celles de disponibles, de la moins chère à la plus chère.

Le bois

Le bois est sans doute l’énergie la plus accessible et le moyen de plus économique pour chauffer sa maison, le coût du kWh est très bas : 0,034 €. De ce fait, on privilégie les granulés et les bûches. Ces matériaux sont design et très pratiques pour se réchauffer. De plus, ils sont écologiques puisque le bois rejette moins de CO2 que ce qu’il capte. En fonction du modèle, de la région, de l’achat et de la pose, le bois reste l’énergie la plus accessible. Pour son entretien, il faut compter environ 60 €.

Le gaz naturel

Si vous habitez en zone urbaine, le gaz naturel est l’énergie idéale pour vous, car il chauffe rapidement. Il faut compter environ 463 € pour le raccordement au réseau, et pour l’installation des chauffages et de la chaudière. Le prix change en fonction des chauffagistes, mais il est un peu élevé.

À voir aussi Les spécificités des contrats de mutuelle pour les indépendants

Cependant, puisque le coût du kWh du gaz naturel est très bas, il est de 0,08 €, cela vous permettra de réaliser des économies sur le long terme. Bien qu’il ne soit pas écologique à 100 %, il reste plus écologique et moins coûteux que d’autres énergies. Pour entretenir les appareils à gaz, comptez environ 120 €.

Le fioul

Le chauffage au fioul est la meilleure alternative si vous habitez dans une région qui n’est pas raccordée au réseau de gaz naturel (à la campagne). Son installation est plus ou moins onéreuse, mais il a l’avantage d’être installé à l’extérieur et à l’intérieur du logement. Pour ce qui est du prix du kWh, il coûte 0,095 €, il est plus avantageux que l’électricité, qui elle, est très utilisée en campagne. Le fioul chauffe plus rapidement que le gaz naturel et l’électricité. Vous devez entretenir votre chauffage à fioul une fois par an par un professionnel, cela vous coûtera environ une centaine d’euros.

Le propane

Pour installer un chauffage au propane, il est indispensable d’installer une citerne à gaz. Celle-ci doit être installée à l’extérieur de la maison, peu importe si elle est hors-sol ou enterrée. Cependant, contrairement aux autres énergies, le client n’achète pas la citerne, il doit en effet la louer sous contrat auprès de son fournisseur. Cela est plus économique puisqu’il n’aura pas à payer les frais d’installation et d’entretien. Pour ce qui est du prix, c’est la seule énergie dont le prix peut être revu à la baisse. De plus, le propane offre le même confort que le gaz naturel et n’émet pas d’odeur, contrairement au fioul.

À voir aussi Comment analyser le marché local pour une implantation de franchise réussie

L’électricité

Pour chauffer son habitation, l’électricité est la plus coûteuse des énergies susmentionnées. Cependant, l’installation des chauffages électriques est peu chère et très facile, c’est pour cela que les propriétaires de logements locatifs optent pour l’électricité. Bien que le coût du kWh est onéreux : 0.1740 €, il ne nécessite aucun entretien, mais son rendement de chaleur est, contrairement aux autres énergies, plus faible.

Quel type d’énergie choisir pour son logement ?

reserve de gaz

Pour savoir quelle est l’énergie la plus adaptée à votre logement, vous devez d’abord déterminer dans quelle zone se trouve celui-ci : en zone urbaine ou en zone rurale.

En zone urbaine, les logements sont tous raccordés au réseau de gaz, alors si vous habitez dans un logement petit et bien isolé, privilégiez l’électricité, sinon vous pouvez opter pour le gaz naturel.

À voir aussi Comment raviver votre créativité ?

En revanche, si vous habitez en zone rurale, cela signifie une zone qui n’est pas raccordée au gaz naturel, vous devez déterminer le type de votre logement :

  • une bouteille de gaz en appoint ou l’électricité : si vous habitez dans un petit logement bien isolé ;
  • du bois (un poêle, une chaudière, une cheminée…) : si vous habitez dans une grande maison sans jardin ;
  • une citerne de propane : si vous habitez dans une grande maison avec jardin ;
  • une bouteille de gaz de 35 kg ou du bois : si vous habitez dans un petit logement mal isolé.

Réagissez à cet article