Comment apprendre l’anglais professionnel ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

L’importance de la langue de Shakespeare n’est certainement plus à démontrer autant pour les étudiants que pour les salariés. Cette langue est de loin la plus parlée dans le monde, et la comprendre permettra sans doute de propulser votre carrière vers l’avant. Mais comment faire pour comprendre l’anglais quand toutes les années de cours à l’école n’ont pas servi à vous exprimer avec aisance ? Nous vous donnons les réponses dans la suite de l’article.

Prendre des cours avec un professionnel d’anglais

Il est une évidence que l’anglais enseigné à l’école n’est pas suffisant pour prétendre s’exprimer clairement dans un contexte professionnel. Surtout que dans les instituts scolaires, l’anglais qui est appris n’est pas véritablement celui des affaires. Alors, ce qui est recommandé pour peaufiner son niveau est de suivre des cours d’anglais professionnel en ligne avec un expert de l’anglais.

À voir aussi Activités et loisirs pour seniors à Toulouse

Ce dernier pourra avec des cours intensifs vous aider à parler la langue de Shakespeare dans un temps record. Avec ces professionnels, on va souvent à l’essentiel et vous faites une formation 100 % pratique. Vous pourriez alors très vite lire des documents techniques ou être mandaté pour conclure avec des partenaires anglophones. Bref, une formation en anglais vous permet de vite faire valoir vos compétences auprès de potentiels recruteurs.

À l’ère de la digitalisation, vous pouvez en effet suivre des cours à distance par visioconférence ou par téléphone. Il est également possible de prendre un prof à domicile ou de suivre les cours dans un centre dédié.

prendre des cours avec un professionnel danglais

Comprendre l’anglais en autodidacte

Loin de l’impression que cela donne, la langue de Shakespeare n’est pas si compliquée. Avec de la bonne volonté, il est en effet facile d’apprendre seul à parler et à écrire l’anglais. Pour ce fait, plusieurs astuces s’offrent à vous. Vous pouvez par exemple vous familiariser en écoutant de la musique anglaise au quotidien. Même si cette méthode semble anodine, elle permet de développer avec le temps, la prononciation des mots.

À voir aussi Les spécificités des contrats de mutuelle pour les indépendants

Parallèlement, vous devez également lire de nombreux ouvrages ou journaux, si tant est que, vous maîtrisez les bases scolaires. En outre, le meilleur conseil pour savoir parler anglais est de s’entraîner à faire la répétition des phrases. Votre cerveau admet alors de plus en plus la langue et votre qualité de prononciation se verra nettement améliorée.

De même, pour comprendre l’anglais, il est important de prendre des risques, sortir de votre zone de confort. Vous devez en effet commettre des erreurs afin de vous améliorer progressivement. Alors, n’hésitez pas à entretenir des conversations avec des anglophones de votre entourage. Enfin, pour apprendre très rapidement l’anglais, il est préférable de faire une immersion totale de quelques mois dans un pays anglophone.

Faire évaluer son niveau d’anglais professionnel

Avant de suivre une formation sur l’anglais professionnel, il est important d’évaluer votre niveau actuel. Le TOEIC (Test of English for International Communication) est par exemple l’une des principales certifications linguistiques reconnues dans le monde du travail. Celui-ci permet d’établir de manière claire et nette votre maîtrise de la langue.

À voir aussi Comment remplacer les gobelets en plastique en entreprise ?

Vous pouvez également passer le linguaskill qui est un remplaçant du BULATS (Business Language Testing Service) depuis le 1er janvier 2020. En outre, pour les personnes qui évoluent dans un mode professionnel international, l’examen recommandé est le BRIGHT.  

Enfin, dans un contexte universitaire, vous pouvez passer le TOEFL (Test of English as a Foreign Language). Cela dit, ce dernier n’est pas assez pertinent lorsque le but est de faire valoir vos compétences en anglais dans le monde professionnel.

Entre autres, lors de vos demandes d’emploi, vous pouvez insérer votre score à l’un de ces tests dans votre dossier. Cette précision permettra en effet à votre employeur d’avoir une idée de votre niveau en anglais. Le score de votre test de positionnement vous permet également de faire connaître votre niveau linguistique à vos formateurs.

À voir aussi Comment analyser le marché local pour une implantation de franchise réussie

Réagissez à cet article