La sécheresse en France est-elle due au réchauffement climatique ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En France, la sécheresse bat son plein. Il faut dire que le pays connaît les pires étés de son histoire à cause justement de ce phénomène. Les vagues de sécheresse et de forte chaleur ne font que se succéder. La France a d’ailleurs démarré le mois d’août avec la quatrième vague de chaleur de canicule. Cela pourrait-il avoir un lien avec le réchauffement climatique ? Décryptage dans ce billet. 

Cette sécheresse est bien liée au réchauffement climatique 

Il ne faudrait pas se voiler la face. C’est une réalité que personne ne saurait ignorer. Cette situation atypique que vit la France métropolitaine depuis quelques semaines, ces faibles pluies et cette succession de vagues de chaleur caniculaire sont bien dues au réchauffement climatique. 

À voir aussi Les spécificités des contrats de mutuelle pour les indépendants

Le ministère de l’Écologie explique que le changement climatique ne fera qu’accentuer la sécheresse. La hausse des températures qui en découle va entretenir l’augmentation de l’évaporation. Cela renforcera davantage l’intensité et la durée des sécheresses des sols. Toutes ces explications données par le ministère de l’Écologie sont aussi confirmées par l’organisme de surveillance météorologique. 

Par ailleurs, le 6e rapport du GIEC n’a pas manqué de mentionner que le dérèglement climatique est aussi à la base de l’augmentation des sécheresses constatées en France. L’organisme rappelle également que cette crise provoque des inondations plus fréquentes. Cela, en raison des précipitations anormales. Dans le deuxième volet dudit rapport, vous pourrez lire que « le changement climatique intensifie le cycle de l’eau ». 

À quoi pourrait-on assister dans les années à venir si rien n’est fait aujourd’hui ?

Pour les spécialistes, si les bonnes dispositions ne sont pas prises aujourd’hui, cette situation que connaît la France se répétera dans l’avenir. Il se pourrait même que cette sécheresse s’amplifie. Mais, que faire pour limiter les dégâts ? 

À voir aussi Comment analyser le marché local pour une implantation de franchise réussie

S’il faut agir, c’est bien maintenant qu’il le faut. Autrement, nous ne laisserons aucun héritage à nos enfants. L’ONU a fait connaître au monde que le nombre et la durée de ces vagues ont connu une hausse de 29 % depuis 2000. 

Pour l’Organisation des Nations Unies, si rien n’est fait jusqu’à 2040, un enfant sur quatre pourrait se retrouver dans une région où sévit la pénurie d’eau. Si les dispositions idoines ne sont pas prises à temps, nous assisterons aussi à une véritable perte de productivité agricole. 

Les maisons vont s’effondrer de plus en plus, car les sols continueront à se craqueler. N’oubliez pas non plus que les centrales électriques ont besoin d’un grand volume d’eau pour refroidir les réacteurs. S’il y a pénurie d’eau due à la sécheresse et donc au réchauffement climatique, la production énergétique pourrait connaître un déclin. 

À voir aussi Comment raviver votre créativité ?

La France n’entend pas baisser les bras

Pour limiter un peu les dégâts, la Commission européenne convie à une meilleure réutilisation des eaux usées, en l’occurrence dans le secteur agricole. Par ailleurs, il est important que les Hommes pensent à réduire de manière considérable leur empreinte carbone. Des mesures d’urgence sont néanmoins en train d’être prises en France. 

Des restrictions d’eau sont mises en place dans l’Hexagone

Pour faire face à la pénurie d’eau, la France mise sur l’utilisation optimale de l’eau bleue. À cet effet, elle a mis en place des restrictions d’eau dans pratiquement tous ses départements. 

L’idée est de faire des économies d’eau. Pour ce faire, il est interdit d’arroser les jardins à une certaine heure. Aussi, impose-t-elle une réduction de 50 % des prélèvements d’eau pour un usage agricole dans les départements en « alerte renforcée ». Il est interdit aux agriculteurs d’irriguer leurs cultures

À voir aussi La « taxe lapin » : Comment le Sénat veut vous faire payer pour vos absences médicales

En outre, ces mesures vont à l’interdiction des prélèvements d’eau pour le nettoyage des véhicules. Aujourd’hui, l’Hexagone autorise uniquement les prélèvements prioritaires. L’eau peut donc être utilisée pour la santé et la sécurité. 

Des prélèvements peuvent aussi être faits pour l’alimentation en eau portable. Il faut rappeler que via le guichet « Troisième révolution agricole », les agriculteurs peuvent bénéficier de 40 millions d’euros pour faire face à ce changement climatique. 

Il convient de rappeler qu’alors que le mois d’avril connaissait son épilogue, le gouvernement a fait savoir que les agences d’eau pourraient ajouter 100 millions d’euros supplémentaires afin de les aider à s’adapter au changement climatique. Cela va favoriser la création des retenues d’eau. 

À voir aussi 5 dates clés à noter en fin d’année fiscale pour optimiser vos impôts

Réagissez à cet article