Les encombrants : comment s’en débarrasser ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Si vous devez effectuer un déménagement, remplacer votre mobilier, ou gérer une copropriété ou une succession, il vous faudra certainement vous débarrasser de certains objets encombrants. Il y a plusieurs choses à savoir là-dessus afin de se simplifier la tâche, et d’éviter les éventuels litiges et sanctions légales qui peuvent s’imposer en cas de fautes. Pas de panique pour autant, car nous vous expliquons aussi tout ce qu’il faut savoir sur les encombrants, les moyens de s’en débarrasser, et les fautes à ne pas commettre lors d’un débarras.

Qu’est-ce qui est considéré comme un encombrant ?

La loi française ne donne pas de définition précise de ce qui est ou non un encombrant. Cependant, il s’agit de toutes les formes de déchets qui ne sont pas pris en charge par la collecte usuelle des déchets en raison de leur poids et/ou de leur volume. Ils doivent donc faire l’objet d’un traitement spécial si l’on veut s’en débarrasser. Cela inclut de nombreux types d’objets : le mobilier, les lits, matelas et sommiers font par exemple partie des encombrants. Il en va de même pour l’électroménager (Réfrigérateur, micro-ondes, chauffage, aspirateur, …). Les équipements des sanitaires comme les baignoires, éviers et chauffe-bains en font eux aussi partie. Si vous faites des travaux, vous êtes amenés à vous débarrasser de portes, fenêtres, revêtements et autres déchets : ceux-ci font aussi partie des encombrants. Il en va de même pour les outils et équipements de jardin.

À voir aussi Activités et loisirs pour seniors à Toulouse
Dans ce cas, on peut décemment dire que ça commence à encombrer !

D’autres déchets, sans pour autant être considérés comme des encombrants, ne sont pas pour autant gérés par la collecte usuelle de déchets, et doivent donc eux aussi faire l’objet d’un traitement spécial si vous comptez vous en débarrasser. Cela inclut notamment les déchets résultant de l’entretien et des travaux de jardin, comme les branches d’arbres, l’herbe de pelouse, et les pierres et gravats issus de travaux et d’opérations de démolition. Il en va de même pour les déchets polluants et dangereux pour l’environnement, comme la peinture, les solvants, et les déchets chimiques en général.

Qui contacter pour se débarrasser de ses encombrants ?

Si les encombrants ne sont pas gérés par la collecte régulière de déchets, ce n’est pas pour autant forcément difficile de s’en débarrasser. En effet, selon le type d’objet dont il s’agit, il existe de multiples solutions que vous pouvez appliquer pour effectuer votre débarras de manière simple. Les encombrants les plus faciles à gérer sont le mobilier, la literie, et les électroménagers encore fonctionnels. Il existe aujourd’hui différentes entreprises qui vous proposent de vous débarrasser gratuitement de vos encombrants fonctionnels comme le fait Diogène-France à Marseille et dans le sud de la France. Il vous suffit de les contacter par téléphone pour organiser un rendez-vous où vous établirez la liste des encombrants à débarrasser. Vous fixerez ainsi une date où l’on viendra enfin effectuer le débarras. Selon la valeur de vos encombrants, certaines de ces sociétés proposent même de vous payer. Si les encombrants récupérés n’ont vraiment aucun valeur de revente, alors vous devrez néanmoins payer la société venu vous débarrasser.

Il est aussi possible de faire don de ces encombrants fonctionnels à des associations spécialisées dans leur récupération.

À voir aussi Les spécificités des contrats de mutuelle pour les indépendants

Pour tout ce qui est non-fonctionnel, sachez que la majorité des villes de France disposent de leur service de ramassage d’encombrants. Selon la municipalité, vous pouvez soit établir une date de rendez-vous pour votre débarras, soit attendre le ramassage mensuel ou annuel des encombrants pour déposer les vôtres devant chez vous. Vous pouvez vous renseigner au niveau de votre commune afin de savoir comment les contacter, et afin d’avoir des détails sur la liste des encombrants pris en charge par ce service. Autrement, il vous est possible de les déposer à la déchetterie locale.

Que faut-il éviter lorsqu’on se débarrasse de ses encombrants ?

Toute personne commettant des infractions lors du débarras de ses encombrants et déchets non-ménagers s’expose à des amendes et à des poursuites judiciaires. Il est donc très important de bien consulter et respecter les arrêtés municipaux relatifs aux collectes d’encombrants. En vous débarrassant de déchets dans des espaces et voies publiques en sortant des conditions préalablement fixées par arrêté, vous vous exposez à des amendes forfaitaires allant de 68€ à 1000€. De plus, si vous avez utilisé un véhicule en effectuant ce débarras d’encombrants en dehors des conditions fixées, vous vous exposez aussi à la confiscation de ce véhicule.

Réagissez à cet article